L'ÉQUIPE

Pour accomplir ses différentes missions opérationnelles, l'association compte 5 juristes, deux psychologues et deux secrétaires.

En complément, la directrice et une comptable assurent les missions administratives et financières permettant le bon fonctionnement de la structure.

 

Les secrétaires

 

Il est parfois difficile pour certaines victimes de faire la démarche de venir ou de téléphoner pour la première fois à un service d'aide aux victimes. La qualité du premier accueil par la secrétaire est donc primordiale. Cet accueil professionnel doit être empreint de bienveillance.

La secrétaire doit avoir, en plus de sa qualité d'écoute, une formation juridique.

 

Les juristes accueillants

 

Les cinq juristes accueillants de l'association proposent aux victimes une écoute, une information sur leurs droits (fonctionnement du système judiciaire, systèmes d’indemnisation, …) et les orientent le cas échéant vers d'autres professionnels (avocats, structures médico-sociales, associations spécialisées).

 

Ils aident la victime tout au long de la procédure en respectant son autonomie de décision. Ils peuvent l'accompagner à l'audience, mais ne la représentent pas et ne donnent pas de conseils juridiques.

 

Les accompagnements à l'audience peuvent être mis en place tant par les juristes que par les psychologues.

 

Le temps consacré aux victimes pour l'explication des suites d'une procédure et l'audience même est un temps précieux : la juriste propose notamment à la victime d'assister à une audience correctionnelle ou une audience devant la Cour d'Assises pour lui en expliquer, de manière très concrète, le déroulement.

 

Ce temps accordé aux victimes peut contribuer à éviter une victimisation secondaire liée à une incompréhension du monde judiciaire, des impératifs procéduraux, ...

 

Les informations de nature juridique données aux victimes peuvent porter sur :

 

- les modalités de la plainte : modalité de dépôt de plainte stricto sensu, suites possibles, durée en cas d’atteintes aux personnes (agressions sexuelles notamment) ;

 

- l’enquête : explications données sur le déroulement d’une enquête, sur les suites possibles, mais aussi et surtout sur les impératifs de cette enquête. Une victime (d’atteintes à la personne notamment) informée, préparée aura moins le sentiment que sa parole est remise en cause par les nécessaires questions des enquêteurs sur les faits ;

 

- le classement sans suite : informations sur les voies de droit ouvertes aux victimes pour exercer elles-mêmes les poursuites ;

 

- l’instruction en cours : informations générales sur le déroulement d'une information judiciaire, sur les suites possibles, proposition de préparation aux audiences (« visite » de la salle d’audience de la Cour d’Assises) ;

 

- les systèmes d'indemnisation : informations sur la Commission d'Indemnisation des Victimes d'Infractions, le Service d'Aide au Recouvrement des Victimes, sur le mécanisme d'indemnisation dans le cadre des accidents de la circulation, ...

 

 

Les psychologues

Les psychologues de France Victimes 54 ont pour missions principales : l’accueil, l’accompagnement psychologique et l’orientation vers les structures de soin des personnes victimes.

 

Une nouvelle mission leur a été confiée dans le cadre du dispositif Téléphone Grave Danger. En effet, un accompagnement psychologique est systématiquement prévu pour les personnes bénéficiaires de cet outil de protection.

 

A ces missions s’ajoutent des interventions dans le cadre des différentes conventions signées par France Victimes (SNCF, MAIF, Grands magasins de la distribution…etc).

 

Leur activité comprend également une mission de prévention/justice restaurative qui se concrétise dans leur participation à des mesures provenant de structures intervenant auprès des auteurs d’infractions, les stages de citoyenneté.

  • Blanc LinkedIn Icône

Copyright © 2018 France Victimes 54

Tous droits réservés - Zefirm

Nous contacter

Notre adresse

Rue Général Fabvier

54000 Nancy