top of page

RAPPORT D'ACTIVITÉS

En 2021, France Victimes 54 a poursuivi de manière active son action en direction des victimes et a renforcé ses effectifs pour répondre aux besoins.

 

Quels éléments majeurs en 2021 :

​- La progression de certains secteurs d’activités : l'augmentation de l’activité liée au Téléphone Grave Danger et au Bracelet Anti-Rapprochement, des auditions concernant les mineurs victimes de violences sexuelles de plus en plus nombreuses à la salle U.A.M.J.P. (Unités d'Accueil Médico-Judiciaires Pédiatriques), la hausse significative des entretiens juridiques et psychologiques avec les victimes,

- Un partenariat constructif et durable avec le Parquet de Nancy en ce qui concerne la politique d’aide aux victimes ;

 

- La poursuite et le développement des permanences France Victimes 54 sur les territoires, en lien avec les collectivités territoriales et nos partenaires, avec pour finalité d'être toujours plus proche des victimes ;

 

- Des actions de communication afin de mieux faire connaitre l’association sur le ressort du Tribunal Judiciaire de Nancy, ...

 

En septembre 2019, le Gouvernement a lancé un Grenelle contre les violences faites aux femmes.

Ainsi, le Téléphone Grave Danger (TGD) est un des outils efficaces pour protéger les femmes victimes de violences.

France Victimes 54 est fortement impliquée dans ce dispositif et assure la gestion des TGD actuellement disponibles sur le ressort du Tribunal Judiciaire de Nancy.

Il en est de même pour le suivi des Bracelets Anti-Rapprochement, dispositif de protection mis en place dans le cadre des violences conjugales.

 

Au niveau local, France Victimes participe, au sein de l’Unité Médico-Judiciaire (UMJ), au bon fonctionnement de la salle d’audition pour les mineurs victimes de violences sexuelles.

Ce lieu sécurisé a été aménagé pour pouvoir recueillir dans les meilleures conditions possibles leurs témoignages.

Ces enfants ont besoin d’une attention particulière en raison de leur âge, de leur vulnérabilité ; en 2021, plus de 110 mineurs ont été auditionnés.

 

France Victimes 54 a pour mission d’offrir à toute victime :

· un espace d'écoute et de parole,

· des informations sur ses droits tout au long de la procédure, · un accompagnement dans ses démarches, · et un soutien psychologique.

 

En 2021, France Victimes 54 a soutenu près de 4 500 victimes (dont 2 161 au sein du Bureau d’Aide aux Victimes). C’est plus qu’en 2019 : 3 262 et en 2020 : 3 612.

Cette augmentation du nombre de personnes accueillies nécessite un renforcement des effectifs pour pouvoir assurer un service de qualité auprès des victimes.

 

France Victimes 54 est conventionnée par la Cour d'Appel de Nancy et reconnue en qualité de Bureau d'Aide aux Victimes (BAV) depuis janvier 2012.

A ce titre, elle réalise des permanences dans ses locaux de la Cité Judiciaire.

 

En 2021, l’équipe est constituée de 12 personnes : 5 juristes, 2 psychologues, 2 accueillantes juridiques, 1 psychologue de supervision, 1 comptable et 1 directrice.

 

Une supervision mensuelle auprès des juristes et des psychologues a lieu tout au long de l’année.

 

Cette équipe est particulièrement réactive et sait se mobiliser pour répondre au mieux aux besoins des victimes. Il convient de saluer le professionnalisme et la disponibilité de chacun des salariés.

 

Sans leur implication, l’association ne serait pas en mesure d’accompagner les nombreuses personnes victimes.

 

​Au niveau du fonctionnement des instances associatives

En 2021, les administrateurs bénévoles se sont retrouvés pour 4 Conseils d’Administration.

Le Bureau s’est réuni 5 fois, en présence de la Directrice, pour assurer le bon fonctionnement de l’association au quotidien.

 

L’Association participe à la vie fédérative de France Victimes sur le plan national, en qualité d’administrateur.

 

Une action de proximité sur les territoires

 

Les juristes assurent des permanences :

- au siège de l'association,

- dans les Maisons de Justice et du Droit (MJD) de Vandoeuvre, Plateau de Haye, Tomblaine et Toul,

- à Pont à Mousson, Dieulouard, Pagny sur Moselle,

- à Pompey,

- à l'antenne de Justice et au Commissariat de Lunéville

- et à l'Unité Médico Judiciaire (UMJ) du CHRU de Brabois.

 

France Victimes 54 est également membre de plusieurs CISPD sur le département et participe aux réunions de ces différents conseils.

 

Les actions de l’association s’exercent de manière transversale et en parfaite collaboration avec l’ensemble des partenaires que sont : les services de Justice, Police, Gendarmerie, le Barreau, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le CIDFF, Réalise, l’ARS, l’UMJ et les partenaires privés.

Il convient de noter le très fort partenariat avec le CHRU de Nancy.

 

A ce jour, nos missions sont reconnues et financées à la hauteur de nos demandes ; pour autant, à la vue de l'évolution de l'activité, des moyens supplémentaires seront nécessaires pour offrir aux victimes de bonnes conditions d'accompagnement et de soutien.

bottom of page