RAPPORT D'ACTIVITÉS

En 2018, l’association France Victimes 54 a affirmé sa nouvelle identité auprès de ses partenaires et du grand public. Elle a aussi poursuivi de manière active son action en direction des victimes.

 

Quels éléments majeurs en 2018 :

  • La poursuite et le développement des activités, grâce à l’implication des salariés et des partenaires : augmentation du nombre de Téléphone Grave Danger, relance des permanences de proximité, …

  • Le développement des relations avec les collectivités territoriales afin de renforcer la présence de France Victimes 54 sur les territoires ;

  • Un travail constructif avec le Parquet de Nancy sur la politique d’aide aux Victimes ;

  • La création d’un site internet, qui permet de mieux identifier l’association et ses missions ;

  • L’ouverture d’une page Facebook ;

  • La réalisation d’une nouvelle plaquette de communication France Victimes 54 ;

 

 

L’égalité entre les femmes et les hommes a été élue « Grande Cause Nationale » par le Président de la République pour la durée du quinquennat. Plusieurs priorités ont été définies, dont l’action en faveur d’une prévention efficace des violences faites aux femmes et d’une protection des victimes.

 

Le Téléphone Grave Danger est un des outils efficaces pour protéger les femmes victimes de violences. France Victimes 54 est fortement impliquée dans ce dispositif et assure la gestion des 11 TGD actuellement disponibles.

 

A la date du 4 mars 2019, 30 femmes sont mortes assassinées par leur conjoint ou leur ex-conjoint depuis le 1er janvier 2019 ; aussi, on ne peut que souhaiter le développement de cette mesure de protection. Cela permettrait de voir ce chiffre d’une femme tuée tous les 3 jours, diminuer.

 

Comme vous le savez, le Ministère de la Justice a élargi les compétences des associations d’aide aux victimes pour répondre aux nouveaux besoins : accidents collectifs, catastrophes naturelles, sinistres de santé publique, accidents écologiques, atteintes aux droits fondamentaux, …

 

A ce titre, France Victimes 54 contribue à l’élaboration du Schéma Départemental d’Aide aux Victimes, qui devrait être finalisé pour fin juin 2019.

 

Il convient également de souligner sa compétence en matière d’actes de terrorisme. L’attentat de Strasbourg nous rappelle combien il est essentiel de disposer d’équipes professionnelles formées à l’urgence et à la gestion de crise, prêtes à intervenir.

 

L'aide aux victimes est une politique prioritaire du Ministère de la Justice et deux actions sont à signaler :

- le 116 Victimes : cette plateforme téléphonique s’adresse à toutes les victimes d’infractions. C’est un numéro non surtaxé, disponible 7 jours sur 7 ;

- la création d’un centre national de ressources et de résilience qui a pour objectif d’améliorer la prise en charge et les soins des personnes victimes de violences ou d’agressions. Les professionnels s’appuieront sur la mise en place d’une plateforme téléphonique dédiée d’accueil et d’orientation. Il développera la coordination entre les acteurs engagés dans la prise en charge des psychotraumatismes, et la formation de professionnels de santé concernés.

 

Au niveau local, il est essentiel de souligner la création au sein de l’Unité Médico-Judiciaire (UMJ), de la salle d’audition Mélanie, pour les mineurs victimes de violences sexuelles. Ces enfants ont besoin d’une attention particulière en raison de leur âge, de leur vulnérabilité ; aussi il a été créé un lieu sécurisé et aménagé pour pouvoir recueillir dans les meilleures conditions possibles leurs témoignages. Cet espace correspond à une prise en charge respectueuse et bienveillante des victimes.

 

 

France Victimes 54 a pour mission d’offrir à toute victime :

  • un espace d'écoute et de parole,

  • des informations sur ses droits tout au long de la procédure,

  • un accompagnement dans ses démarches,

  • et un soutien psychologique.

 

En 2018, France Victimes 54 a aidé 2 347 victimes (dont 1 456 au sein du Bureau d’Aide aux Victimes). C’est un peu plus qu’en 2017 où 2 303 victimes avaient été accompagnées.

 

France Victimes 54 est conventionnée par la Cour d'Appel de Nancy et reconnue en qualité de Bureau d'Aide aux Victimes (BAV) depuis janvier 2012. A ce titre, elle réalise des permanences dans ses locaux de la Cité Judiciaire.

 

 

En 2018, l’équipe est constituée de 10 personnes, soit 6,18 ETP : 4 juristes, 2 psychologues, 2 secrétaires, 1 comptable et 1 directrice.

La supervision mensuelle auprès des juristes s’est poursuivie tout au long de l’année.

 

Cette équipe est particulièrement réactive et sait se mobiliser pour répondre au mieux aux besoins des victimes. Je tiens à saluer le professionnalisme et la disponibilité de chacun des salariés.

Sans leur implication, l’association ne serait pas en mesure d’accompagner les nombreuses personnes victimes.

 

 

Au niveau du fonctionnement des instances associatives :

 

En 2018, les administrateurs bénévoles se sont retrouvés pour 5 Conseils d’Administration.

Le Bureau s’est réuni 5 fois, en présence de la Directrice, pour assurer le bon fonctionnement de l’association au quotidien.

Je tiens à saluer leur investissement et leur participation active à la vie de France Victimes 54.

 

Chaque année, les administrateurs et les salariés se rencontrent lors de 2 repas conviviaux ; c’est l’occasion de créer des liens et d’échanger.

 

L’Association participe à la vie fédérative de France Victimes sur le plan national, en qualité d’administrateur.

Quelques illustrations de notre action au sein de la Fédération : 4 Conseils d’Administration, une réunion des directeurs, une réunion des Présidents, une participation au groupe de travail « urgence », l’organisation des 2 réunions régionales en tant que référent local, …

 

France Victimes 54 est également adhérent à Citoyens et Justice.

 

Une action de proximité sur les territoires

 

Les juristes assurent des permanences, au siège de l'association, dans les Maisons de Justice et du Droit (MJD) de Vandoeuvre, Plateau de Haye, Tomblaine, Toul, ainsi qu'à l'antenne de Justice de Lunéville et à l'Unité Médico Judiciaire (UMJ) du CHRU de Brabois.

 

France Victimes 54 est également membre de plusieurs CISPD sur le département et participe aux réunions de ces différents conseils.

 

Nos actions s’exercent de manière transversale et en parfaite collaboration avec l’ensemble de nos partenaires : les services de Justice, Police, Gendarmerie, le Barreau la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le CIDFF, Réalise, l’ARS, l’UMJ et les partenaires privés, .

 

 

Jusqu’à ce jour, nos missions sont reconnues et financées à la hauteur de nos demandes (à l’exception de la subvention FIDP).

 

L’association dispose aujourd’hui des moyens humains, matériels et financiers lui permettant de prendre en charge et d’accompagner les victimes dans leurs démarches (réparation juridique, reconstruction psychologique, …).

  • Blanc LinkedIn Icône

Copyright © 2018 France Victimes 54

Tous droits réservés - Zefirm

Nous contacter

Notre adresse

Rue Général Fabvier

54000 Nancy