JUSTICE RESTAURATIVE

L’Association d’Aide aux Victimes : France Victimes 54 a pour missions l’accueil, l’écoute, l’aide psychologique, l’information sur les droits et l’orientation de toutes les victimes d’infractions pénales. Elle concoure également au développement de la reconnaissance de l’aide aux victimes.
En collaboration avec le  SPIP de Meurthe et Moselle,qui a pour mission de participer à l’exécution des décisions et des sentences pénales et de lutter efficacement contre la récidive en favorisant un processus de sortie de la délinquance ; ils ont en projet de mettre en place des rencontres détenus/Victimes ou  condamnés/ Victimes sur le ressort de la Cour d’Appel.

Les « rencontres  restauratives » constituent une mesure de Justice restaurative au sens de l’article 10-1 du Code de procédure pénale. Elle permet d’une part, d’impliquer davantage les personnes condamnées dans une démarche de responsabilisation, d’écoute et de prise de conscience de leur acte, d’autre part, de permettre aux personnes victimes de se libérer des charges affectives destructrices causées par les répercussions de l’acte criminel

Ces rencontres, qui concernent 3 ou 4 condamnées pour les mêmes faits et 3 ou 4 victimes indirectes, sont animées par 2 animateurs formés : Un issue de l’association d’aide aux victimes, l’autre du SPIP et 2 personnes bénévoles (membres de la communauté).


Des entretiens préparatoires individuels sont réalisés par  les animateurs avec chaque participant.


Le déroulement de la rencontre restaurative aura lieu suivant le cahier des charges adopté par les partenaires (IFJR, ou autres….)
La visée de la rencontre restaurative  est :
• d’apaiser, tant les personnes auteurs que les personnes victimes, quant aux conséquences et aux répercussions de l’acte commis ou subi et à la culpabilité éprouvée ;
• de réaffirmer leur qualité de personne appartenant toujours à notre humanité ;
• de donner du sens à la peine de manière à permettre aux personnes victimes de se ré-assurer quant à la légitimité et à l’effectivité de la Justice pénale ;
• d’offrir aux infracteurs, une opportunité de responsabilisation quant aux conséquences et, surtout, répercussions de leurs actes.


La rencontre restaurative se fait sans contrepartie tant pour les personnes victimes que pour les personnes infracteurs, afin d’assurer le principe de volontariat dans la mesure de justice restaurative.


Le 9 septembre dernier, France Victimes 54 a signé la convention relative à la mise en œuvre de mesures de justice restaurative, avec le Procureur de la République, le Président du Tribunal Judiciaire, le Service Pénitentiaire de l'Insertion et de la Probation et l'Institut Français pour la Justice Restaurative.

en mille morceaux.jpg

A savoir : la chaine YouTube diffuse plusieurs vidéos sur le thème de la justice restaurative

 

A voir également le film «  En mille morceaux de Véronique Mériadec » avec Clémentine Célarié et Serge Riaboukine  (cf. affiche ci-contre)